•  

     

     

    Editeur : Harlequin (22 mars 2017)

    Collection :  &H POCHE 

    Nombre de pages : 288 pages

    Prix : 4€99 (kindle), 7€50 (poche)

     

    L’histoire 

     


    Je m’appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job ? Enjoliver, camoufler, désamorcer.  
    En bref : effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garrett McIntyre. Une gueule d’ange à la réputation démoniaque : alors qu’il était sur le point de devenir l’enfant chéri d’Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd’hui, on me demande de le faire revenir. Et j’ai comme l’impression que convaincre monsieur « j’ai été élu deux fois « homme le plus sexy de l’année » ne sera pas si simple...       

    "Une jolie romance qui questionne discrètement sur les choix de vie et un héros particulièrement séduisant..." -  Boulevard des Passions 


     

    L’auteur 

     

    Révélée par la série phénomène « Dear you » et confirmée par le succès de chacun de ses nouveaux titres, Emily Blaine est devenue, avec 300 000 exemplaires vendus, la reine incontestée de la romance moderne à la française.          

    Bretonne de coeur et parisienne d'adoption, elle envisage l'écriture comme un plaisir et, malgré son succès impressionnant, met un point d'honneur à rester proche de ses lectrices et à ne pas se prendre trop au sérieux.  

    Retrouvez-la sur : www.emilyblaine.fr

     

    Mon avis 

     

    « Un livre intense »

     

    Par où commencer !

     

    Nous faisons la rencontre d’Aby, une jeune femme qui vit à Hollywood, douée dans son domaine : attachée de presse des acteurs, chanteurs et autres stars. Jusqu’au jour où son patron Mark lui attribue un nouveau dossier : Garrett McIntyre, élu homme le plus sexy de l’année, qui a tout plaqué pour s’isoler dans une petite ville au bord de l’océan. Sa mission ? Le faire revenir à Hollywood pour l’avant-première de son film.

    Lorsque Aby va débarquer à Soledad et rencontrer Garrett, sa mission va s’avérer plus ardue que prévue. Il est distant, froid, cassant, tout comme la population de cette petite ville qui le protège bec et ongle.      
    Petit à petit, l’homme va la laisser approcher, ils vont s’apprivoiser, pas à pas.       

    Bien sûr, tout ne sera pas simple et Aby va devoir s’armer de patience pour obtenir la confiance du beau Garrett.   

    J’ai adoré beaucoup de choses dans cette histoire.
    _ Le contexte, les rôles de chacun, le lieu de l’histoire. C’était innovant, sympa et rafraichissant.

     

    _ Le caractère et la personnalité de Garrett. Pfiou, on aimerait toutes rencontrer un Garrett. Il est sûr de lui, un brin arrogant, mais aussi profond, honnête, vrai et intense. C’est bien le mot, intense, il réchauffe l’atmosphère. Et vu la température extérieure, ça fait du bien.  

     

    _ Entre eux, c’est chaud, chaud, chaud. Pourtant les scènes torrides sont disséminées à bon escient. Mais elles sont parfaitement maitrisées, très bien écrites et envoûtantes. Mais au-delà de ces scènes explicites, sur une bonne partie du livre, il y a une tension palpable, un désir qui s’intensifie entre les deux personnages au fil des pages. Tout cela grâce à Garrett qui joue habilement avec Aby jusqu’à ce qu’elle craque et qu’elle s’abandonne à lui.

    _ J’ai aussi apprécié le fait que Garrett amène Aby à se poser des questions sur sa vie, sur Hollywood, sur son quotidien. Il ne la force à rien, il l’amène habilement à prendre conscience que la vie qu’elle mène n’est pas une vie rêvée et qu’elle la tue à petit feu au lieu de la rendre heureuse. Car avec lui, elle est heureuse, sereine, épanouie, libérée de tout.

     

    _ On aurait pu reprocher le côté « soumis » d’Aby qui craque complètement pour Garrett, elle fond pour lui, elle fait tout pour lui, jusqu’aux dernières pages du livre. Mais au fond, qui n’a jamais rêvé d’une histoire intense et brûlante, qui fait vibrer, qui fait revivre, qui fait bondir notre petit cœur ? Au fond, ce n’est pas très grave car Garrett ne lui veut que du bien, il veut la protéger, la rendre heureuse, la satisfaire à tous points de vue.       

    La couverture : Epurée, colorée. Superbe ! 

    Le synopsis : Intrigant, on a envie de découvrir les personnages.

     

    J’ai aimé :

    -         Tout !

    -         Les personnalités et caractères des personnages. 
    Garrett, le beau goss, complexe, intense, sexy et profond

    -         L’interaction entre les protagonistes

    -         L’histoire, les péripéties, le dénouement

     

    Je n’ai pas aimé :

    -         Rien !

     

     

    Note : 10/10 


    votre commentaire
  • Un jour, j’ai changé de parfum – Lena Walker

     

    Editeur : City Editions (18 octobre 2017)

    Collection :  City Editions

    Nombre de pages : 272 pages

    Prix : 11€99 (kindle), 16€90 (broché)

     

    L’histoire 

     

    À 49 ans, la très ambitieuse Élisabeth de La Tour du Roc dirige d'une main de fer la communication de Smart Cosmetics. Manager intraitable et fashionista avertie, elle investit toute son énergie dans son travail. Le jour où elle est brutalement virée, c’est tout son monde qui s’écroule. Dans le même temps, Daphné, son assistante et Amandine, la stagiaire, sont également licenciées. Choquées, déprimées, les trois femmes décident de partir ensemble. Et si elles allaient fêter leur chômage en Crète  ?         

    Sous le soleil, Élisabeth réalise que toutes les années passées dans un tourbillon de paillettes et de glamour ne lui ont pas apporté le bonheur, le vrai. Et que, parfois, il suffit d’un peu d’amitié et de quelques catastrophes sur une île paradisiaque pour se rappeler que l'essentiel c’est de se laisser guider par les hasards de la vie…        


    Trois femmes. Trois générations. Une amitié qui va changer leurs vies.

    L’auteur 

     

    Lena Walker consacre ses journées à l'écriture depuis 2015. Elle a déjà publié un roman young adult, Beyond, qui est devenu un succès d'auto-édition. Un jour, j'ai changé de parfum, roman adulte contemporain, est son deuxième livre.

    Mon avis 

     

    « Et si le bonheur était ailleurs ? »

     

    J’ai bien aimé ce roman, il se lit assez rapidement. L’écriture est agréable et fluide. Le thème de la quête du bonheur est universel et chacun peut s’y retrouver. Mais se trouve-t-il vraiment là où on l’imagine ? Pas toujours si on en croit Elizabeth, Daphné et Amandine, nos trois protagonistes.

    Ces trois femmes travaillent chez Smart Cosmetics. Leur vie va basculer le jour où toutes trois se retrouvent sans emploi. Devenues amies, elles vont partir à la conquête de leur bonheur et construire leur avenir.     
    Si je dois dire que la fin est assez simple et prévisible, il demeure un élément auquel je ne m’attendais pas, un rebondissement qui donne un peu de peps au livre. J’ai bien aimé cette histoire, j’ai toutefois regretté le manque de profondeur. Les sujets sont un peu survolés, certaines informations arrivent assez brutalement et ne sont pas développées, notamment les émotions ou les sentiments. J’aurais aimé ressentir plus de choses.     
    Malgré tout, j’ai passé un très bon moment et ce fut une bonne lecture, légère et sympathique.

     

    La couverture : Très jolie. Evoque la légèreté, le bonheur, la délicatesse.

     

    Le synopsis : Il donne envie de découvrir cette histoire.

     

    J’ai aimé :

    -         Le thème de la quête du bonheur

    -         Les personnages

    -         Les rebondissements

    -         L’écriture fluide de Lena

    -         Pouvoir jongler entre les trois points de vue

     

    Je n’ai pas aimé :

    -         Le manque de profondeur

     

     

    Note : 7/10 


    1 commentaire
  • L'Interview du jour: Khalysta Farall!

    Vous pouvez aller discuter avec Khalysta Farall par ici =} https://www.facebook.com/KhalystaFarall/  ou https://onironautekf.blogspot.fr/
     Promis, elle ne mord pas sauf si elle a vraiment très faim !

     

    Et rien que pour vous, sachez que son prochain roman sort le 1er septembre (oui oui oui !) et qu’il ne sera qu’à 0.99€, alors il faut foncer le découvrir !

     

     1/ Peux-tu te présenter en quelques mots ?

    Éternelle rêveuse, toujours dans la lune, je me suis toujours inventé des petites histoires. Depuis trois ans j'ai décidé de m'y coller sérieusement et je suis donc devenue autrice indépendante. Je fais dans le SFFF, plus particulièrement en science-fiction et en fantastique (voire les deux mélangés, pour plus de fun). En plus de mes romans auto-publiés, je participe régulièrement à des appels à textes de nouvelles et j'ai été publiée plusieurs fois dans le magazine l'Indé Panda. Je tiens également un blog où je donne quelques conseils de lecture, mais aussi de films, de courts-métrages et de musique. J'y poste également des nouvelles courtes.

     
      

    2/ Quel genre de lectrice es-tu ?

    Férue de SF "old school" et de fantastique, je suis une grande fan de Lovecraft et de K. Dick. Je lis avec plaisir un peu de fantasy, de temps en temps. 

      

    3/ As-tu des passions en dehors de l’écriture ?

    Je fais un peu de photographie et de collages photos, en amateur bien sûr. Sinon j'écoute pas mal de musiques très variées et je pense me lancer dans le montage vidéo prochainement. 


    4/ Combien de temps consacres-tu à l’écriture chaque jour ou chaque semaine ?

     Lorsque je suis en période de "création" d'un roman, j'écris environ deux à trois heures par jours, minimum. Puis durant les périodes creuses ou celles de correction, je tombe à une heure - une heure et demi.  

     

    5/ As-tu des TOCS d’écriture, des moments privilégiés ?

    Le silence et la solitude. Ça peut paraître un peu stéréotypé, mais quand j'écris j'ai l'habitude de dire "j'y suis pour personne !". Je veux être tranquille, dans mon coin, et que personne ne me dérange. Parfois, dans une soirée ou un repas, je disparais quelques minutes pour aller noter au calme des idées, des bouts de conversations ou des détails qui me semblent intéressants.
    Sinon en temps normal je peux me montrer presque sociable :) 

      

    6/ As-tu une méthode particulière pour écrire ?

    Tout d’abord je me fais l’histoire dans ma tête. Une fois, deux fois, dix fois s’il le faut, en changeant des détails, et imaginant d’autres tournures. Je suis quelqu’un qui est très souvent dans les nuages.
    Une fois que le fil me plaît, j’écris tout dans un cahier d’une seule traite, comme si je résumais l’histoire à quelqu’un avec quelques détails importants.
    Puis, une fois tout à l’abri dans mon petit cahier, je me mets à écrire sur l’ordinateur, en laissant l’histoire se dérouler, grandir et parfois se modifier au fil des pages. Mon premier jet manuscrit me sert de référence au cas où, mais j’avoue n’en avoir presque jamais besoin.    


     

    7/ Raconte-nous l’aventure de ta première édition, comment s’est-elle passée ?

    Chaotique. Je m'y suis lancée un peu n'importe comment et de manière un peu précipitée. Le premier roman que j'ai édité manquait cruellement de corrections. Par la suite j'ai trouvé une personne très qualifiée et capable pour m'aider, j'ai donc pu rectifier le tir. Mais j'en retiens qu'il ne faut jamais se précipiter et publier trop vite.   

      

    8/ Qu’éprouves-tu à la sortie d’un roman ? Crainte, réjouissance ?

    Le soulagement d'abord, car je me "débarrasse" enfin d'un travail qui m'a tenu entre 8 mois et un an.  

    Puis de la crainte. "Les gens vont-ils aimer ? Est-ce que l'édition sera parfaite ? Est-ce que ça va intéresser d'autres personnes que ma mère et mon conjoint ? " etc... Ce genre d'angoisses qui, je pense, sont un peu les mêmes chez beaucoup d'écrivains. 

    9/ Quels sont tes auteurs préférés ? Quel est le dernier livre que tu as acheté/lu ? 

    Comme dis plus haut, mes deux auteurs favoris sont Lovecraft et k. Dick. Je ne me lasserai jamais de les relire. Mais j’adore aussi Lois McMaster Bujold, Diane Wyne Jones, Pen of Chaos et Jean-Pierre Andrevon, pour ne citer qu'eux.  

    Le dernier livre que j'ai acheté c'est "Le château des nuages" de Diane Wyne Jones, qui est la suite de l'excellent "Château de Hurle". 

      

    10/ De quoi parle ton dernier roman ?

     Mon dernier roman, "Mirage", est la suite de mon tout premier roman "Six". C'est une histoire de SF qui raconte les aventures de Cowl, un jeune pilote qui fait partie des derniers survivants de l'humanité, qui errent dans l'espace suite à la destruction de la Terre. Un jour, en explorant une planète inconnue, il rencontre une jeune femme qui semble savoir beaucoup de choses sur la Terre et sur ce qui s'y est passé des siècles auparavant.   

    Au-delà du côté aventure, j'essaie d'y aborder des thèmes qui me sont chers, comme la mémoire, l'obéissance aveugle, la remise en question du système, et le cheminement vers la liberté. 

     

    11/ Quels sont tes projets d’écriture ?

     En ce moment je travaille sur un recueil de nouvelles plutôt sombres, "Dédales", d'inspiration Lovecraftienne, qui aura pour fil rouge la folie sous diverse formes. C'est un recueil qui me tient très à cœur car il s'y trouve certaines de mes premières nouvelles, que j'ai écrites il y a bien des années.   

      

    12/ Conseille-nous :

      

    ·    Un classique à (re)découvrir : "Gandahar" de Jean-Pierre Andrevon. Un très bon livre de Sf qui sent bon les années 70. 

    ·    Un livre pour les vacances : "Dagon" de Howard P. Lovecraft. Une lecture sombre qui saura vous faire frissonner sous la chaleur de l'été. 

    ·    Ton dernier coup de cœur littéraire : " Des milliard de tapis de cheveux" de Andreas Eschbach. Un récit en mosaïque envoûtant et prenant, qu'on ne lâche pas avant la toute dernière page.

    ·    Ta lecture en cours : " Le chateau des nuages" de Diane Wyne Jones. Une histoire de fantaisie sympathique, bourrée d'humour et de personnages attachants. 

      

    12/ Portrait chinois en quelques mots. Si tu étais :

        Un animal ? Une méduse. Pas de cœur, pas de cerveau, et pourtant…  

        Une couleur ? Le gris. C'est beau et reposant. 

        Un métier ? Écrivaine. Ça tombe bien dis donc ^^ 

        Un objet ? Un crayon de couleur violet.  

        Un fruit ? Une mangue. 

        Un(e) acteur(trice) ? Sigourney Weaver, la femme la plus badass d'hollywood ! 

        Un paysage naturel : Un désert de rocailles au soleil couchant.  

      

    13/ Un mot de fin ?

    Je me contenterai de cette citation de mon auteur favori, qui me résume parfaitement bien : "Tout ce que j'écris, je l'ai d'abord rêvé."

     

     

     

    Et voici les œuvres à vite découvrir sur Amazon

    =} Page Amazon de Khalysta Farall

    Six - Les moissonneurs stellaires I« Ils sont arrivés un jour et ont détruit notre planète …».C’est en entendant répéter cette phrase que Cowl, un jeune pilote, a grandi sur une flotte spatiale. Fuyant un ennemi que nul ne semble avoir vu depuis longtemps, les derniers humains avancent inlassablement dans les espaces inconnus et inexplorés sans jamais se fixer nulle part. Mais un jour, alors qu’il explore une nouvelle planète, Cowl trouve une jeune fille étrange et partiellement amnésique. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Et surtout, comment se fait-il qu’elle sache autant de choses sur la Terre et ce qui s’y est passé des siècles auparavant ? 


    Le vaisseau du Cristal
    Valhan de Nexa ne pense qu'à une chose, la vengeance. Pour lui, seul un meurtre permettra de réparer l'injustice dont il se sent victime. Lorsqu’il croise la route d’une jeune femme aux incroyables pouvoirs, il sait qu’elle sera le parfait instrument de sa revanche : obéissant aux ordres d’un étrange cristal, elle sème la mort et la destruction sur son passage. Elle va pourtant l’amener à se poser cette terrible question : où se situe la limite à ne pas franchir, au risque de perdre son humanité ? 

     

    Mes petits chéris et autres défis : Qu’est-ce qu’un défi d’écriture ?
    C’est très simple : un mot, un thème ou une phrase courte. C’est ainsi que me défient mes amis et mes lecteurs. À partir de là, à moi de construire une nouvelle courte avec ce qu’on m’impose. Certaines sont très courtes et d’autres plus détaillées.
    Vous trouverez ici plusieurs de ces défis, parfois simples, et parfois très capillotractés. Afin de préserver le suspens, les thèmes ou mots-clés seront indiqués à la fin de la nouvelle.
     

     

    Mirage - Les moissonneurs stellaires II (qui paraîtra le 1er septembre) : Cela fait déjà un an, et pourtant Cowl a toujours du mal à se remettre de leur victoire. La colonisation a débuté et il reste tant de choses à faire... 

    Mais, indifférent à cet engouement, le jeune pilote ne cesse de se questionner sur ce qu'il aurait dû faire, ce fameux jour. 

    Pourtant, quelque chose va réussir à le sortir de ses sombres pensées. Quelque chose, ou quelqu'un ? Car il se sent observé. Là, entre les feuillages de la forêt qui entoure leur nouveau refuge, une paire d'yeux semble le suivre. Ce regard est-il réel, ou bien n’est-il que le mirage de la culpabilité ?

     

    Et deux nouvelles gratuites à découvrir =} 

        


    votre commentaire
  •  

    Les Aventures de Loustik: Tome 1 : ma vie de chiot commence ! Stéphanie Pluquin

    Editeur : Doudou Editions (14 août 2017)

    Collection :  /

    Nombre de pages : 50 pages

    Prix : 2€99 (kindle), 7€91 (broché) Attention les versions ne sont pas liées sur Amazon, il faut les chercher séparément.

     

    L’histoire 

     

    Découvrez dans ce premier tome l’aventure de Loustik qui commence !
    Entrez dans la vie de cet adorable chiot qui raconte ses 3 premiers mois de vie !
    Tout d’abord au sein de sa famille d’adoption, notamment auprès de sa maman et de sa fratrie jusqu’à son adoption dans sa nouvelle famille qui prendra soin de lui tout au long de sa vie !   

    Vivez ses aventures au fil de ses découvertes, de son apprentissage et de son éducation auprès de ses frères et sœurs. Mais aussi son caractère qui s’affirmera au fil des jours au contact des autres, ses peurs qui se développeront, ses petites manies …   

    Un livre plein d’humour dont chaque chapitre est illustré par une aquarelle !         

    Vos enfants adoreront entrer dans la tête de cet adorable chien qui deviendra un peu le leur en lisant ses aventures au fil des 4 tomes qui lui sont consacrés.         

    L’auteure s’est véritablement mise à la place de son chien et lui a donc laissé sa plume pour qu’il raconte, comme il la vit, sa petite vie de compagnon à quatre pattes ! 
    Mais qui est Loustik ?      

    Loustik est un adorable chiot, les trois premiers mois de son existence ne sont fait que de découvertes et d’apprentissage auprès de sa maman et de sa fratrie. La curiosité est grande face au vaste monde qui lui est offert. D’abord confinés dans une pièce de vie dans laquelle la sécurité est le maître mot, petit à petit, le terrain de jeu s’agrandit jusqu’à la découverte du jardin !         

    Le quotidien de la petite tribu est loin d’être un long fleuve tranquille, le jeu mais aussi les punitions, se nourrir d’abord au lait de maman jusqu’à la gamelle, la première visite chez le vétérinaire en passant par les piqûres… La séparation avec sa fratrie qui se fait adopter jour après jour. Les derniers jours près de sa maman pour finir par, lui aussi, lui dire au-revoir. L’arrivée dans sa nouvelle famille, la découverte de sa nouvelle maison, ses nouveaux jouets et la longue phase d’éducation et de découvertes en tous genres !          

    Loustik vous fera craquer à coup sûr et vous emmènera en voyage au coeur même de sa petite vie !

    L’auteur 

     

    Doudou Edition est une maison d'auto-édition et une boutique en ligne sur laquelle l'artiste illustratrice et écrivaine Pluquin Stéphanie propose ses livres et livres numériques destinés à la jeunesse.
    A travers des histoires de vie, elle aborde les sujets de la vie de famille, la vie en société, l'école, l'amitié mais aussi le handicap, le harcèlement scolaire...          
    La culture littéraire est essentielle, notamment pour faire prendre conscience aux enfants des conséquences de leurs actes sur la vie communautaire à laquelle ils participent au quotidien. Les illustrations réalisées à l'aquarelle sont une bonne manière d'aborder des sujets parfois délicats avec douceur et finesse. L'auteure veut avant tout distraire les enfants mais aussi les faire devenir des futurs citoyens responsables et respectueux des autres tout en préservant leur âme d'enfant et développer leur imagination.
    Afin de faire découvrir son travail, elle offre sur son site internet un e-book : Loula, la luciole qui ne brille pas ! 
    Vous trouverez aussi les Aventures de Loustik, un adorable chien qui prend la plume pour raconter sa vie à quatre pattes, humour garanti !  
    D'autres livres sont bien entendu en préparation et seront publiés très prochainement !
    Doudou-édition, c'est aussi un programme d'affiliation pour remercier ses clients, un blog pour suivre l'actualité, des interviews, des critiques littéraires, des extraits de livres à découvrir gratuitement... Au plaisir de vous faire découvrir mon univers fantastiquement féérique !

     

    Mon avis 

     

    « Et si nous étions dans la tête d’un chiot ? »

     

    Ce livre s’adresse à des enfants d’environ 4-6 ans selon moi. Nous nous retrouvons dans la tête d’un petit chiot qui débute à peine sa vie. Il est entouré de sa mère et d’autres chiots issus de sa portée (ses frères et sœurs).

    J’ai bien aimé le fait que le langage soit assez enfantin, d’une part parce que c’est un chiot qui parle, donc jeune chien, et d’autre part puisque le livre est à destination des enfants. Mais j’avoue qu’à certains moments, il y avait des termes appartenant à un langage un peu trop soutenu pour de jeunes enfants. Malgré tout, ces mots plus compliqués ne sont pas prépondérants et n’empêcheront pas un enfant de comprendre la trame globale de l’histoire.

    J’adore les chiens et j’ai moi-même un chiot donc je dois dire que ce livre était fait pour moi. Je trouve ça formidable de découvrir la vie à travers les yeux du chiot, il fait ses premiers pas hors du ventre de sa mère, il ne connait rien du monde des humains et à travers lui, on voit tout sous un angle différent, c’est très touchant et très mignon.

    Ensuite, je dois dire que j’ai été attristée de voir les chiots partir pour l’adoption. On s’est attaché à ces bébés, alors on a envie de les garder avec nous !! Loustik voit ses frères et sœurs partir, il se retrouve seul, c’est émouvant, même s’il est intelligent, il comprend ce qu’il se passe et il en profite pour passer du temps avec sa mère avant de partir lui aussi.

    J’ai adoré le fait que l’adoption du chiot soit ensuite présentée comme un moment gai, joyeux. Loustik est excité, enthousiaste, il a hâte de découvrir la maison, les lieux, ses maîtres, c’est une très bonne idée, ça évite de tomber dans le côté triste et sentimental (vous l’aurez compris je suis une grande sensible !!).

     

    En définitive, cette histoire est très mignonne, j’ai bien aimé la découvrir et je lirai sûrement la suite des aventures de Loustik !

     

    La couverture : Colorée mais on ne voit pas bien le titre.

     

    Le synopsis : Il donne envie de découvrir cette histoire.

     

    J’ai aimé :

    -         Le thème du chiot

    -         La manière de traiter le sujet

     

    Je n’ai pas aimé :

    -         J’ai un peu moins aimé les illustrations

     

     

    Note : 8/10 

     


    votre commentaire
  • La clé du bonheur – Severine VIALON

     

    Editeur : Sevylivres - Autoédition (17 mai 2017)

    Collection :  /

    Nombre de pages : 191 pages

    Prix : 2€99 (kindle)

     

    L’histoire 

     

    Le bonheur ? Qui est-il ? Comment le trouver ? Est-on sûr de l'avoir atteint ?
    Virginie, jeune bibliothécaire, a pour seule passion de tenir compagnie aux vieilles dames de son village, six compagnonnes qu'elle rejoint tous les soirs.
    Pourtant, une rencontre va perturber cet équilibre qu'elle croit être son bonheur.
    Pourquoi l'oblige-t-on à remettre toute sa vie en question ?

     

    L’auteur 

     

    Séverine VIALON, professeur des écoles, auteure indépendante depuis juin 2015 en Eure-et-Loir, écrit depuis l'âge de 13 ans. Suite à un retour brutal du Cameroun (voir Entre Père et Fils), adolescente, elle se réfugie dans l'écriture, d'abord de poèmes puis de romans, une période qu'elle décrit dans Marre des adultes. Passionnée par les relations humaines, elle les évoque dans chacun de ses romans notamment dans A l'abri de la différence et dans le petit dernier paru au mois de mai. Elle écrit en ce moment la suite de A l'abri de la différence.
    Vous pouvez me retrouver sur http://www.sevylivres.fr/

     

    Mon avis 

     

    « Affronter son passé, est-ce la clé du bonheur ? »

     

    Je dois d’abord dire que j’ai lu cette histoire assez rapidement, on s’y plonge facilement. Ce qui m’a intéressé tout au long du roman, c’est de découvrir ce qui ronge Virginie, qu’est-ce qu’il lui est arrivé dans le passé pour qu’elle se mure dans cette routine bien rôdée auprès de mamies inoffensives dans un village éloigné de tout ?

    Effectivement, en fin de livre on en découvre la raison et elle est assez « violente », on peut comprendre les difficultés pour Virginie d’avancer dans la vie et de faire confiance aux hommes, voire aux inconnus en général.

    Concernant Fred, il est assez gentil, un garçon simple, professeur des écoles qui a eu envie de prendre un nouveau départ dans un petit village. Un homme passionné par son métier qui en oublie un peu de vivre et de s’ouvrir aux gens. Il est assez solitaire, c’est le bon copain qu’on aimerait avoir.

     

    J’ai aimé le cadre de ce livre, ce n’est pas difficile, village, montagne, randonnée, c’est agréable, apaisant, on s’y sent bien, on a envie d’aller discuter avec les mamies, de partir en balade avec Fred, de trainer sur la place du village, de profiter de la vie.

     

    Le hic, Virginie ne profite pas vraiment de la vie, elle s’enferme dans ces habitudes rassurantes avec les mamies dont elle s’occupe, mais pense-t-elle à vivre ? Pense-t-elle à se faire des amies plus jeunes ? A chercher un compagnon ? Non, elle vit entre son emploi et les vieilles dames, chaque jour se répète inlassablement. Elle pense que c’est son bonheur mais va vite se rendre compte qu’elle fait l’autruche en refusant d’affronter son passé et d’ouvrir ses souvenirs à son thérapeute.

    Malgré le passé de Virginie, je n’ai pas compris sa violence et ses réactions face à Fred, je les ai trouvées un peu trop violentes et hors de propos. Ce qui lui est arrivé est assez ancien et Fred n’a pas de geste déplacé avec elle. Peut-être devient-elle beaucoup trop méfiante et parano face à cet intrus qui bouscule sa vie ? Probablement.

     

    Ensuite, j’ai trouvé que l’écriture était maladroite, il y a énormément de redondances, de choses répétées (les dialogues avec son médecin sont d’ailleurs assez inutiles car ils reprennent la narration et inversement) et d’explications narratives superflues.

     

    **SPOILER**

    Enfin, ce qui m’a le plus dérangé et qui m’a fait décrocher un peu à un moment de l’histoire, c’est ce que l’on demande à Fred. C’est un inconnu qui ne connait pas Virginie, il l’a vue très peu de fois, elle a d’ailleurs été hautaine et il accepte de l’aider, de s’investir à 100% dans sa vie (c’est beaucoup trop répété dans le livre), de l’héberger, ça va beaucoup trop loin et c’est largement tiré par les cheveux. D’ailleurs les demandes du médecin sont assez aberrantes et irréalistes… On ne demande pas à une patiente d’aller vivre chez un inconnu que personne ne connait pour se guérir de ce qu’elle a vécu dans le passé. En bref, j’aurais aimé que cela soit amené différemment ou qu’il y ait une autre solution plus cohérente et plus proche de la réalité.

     

    Heureusement l’histoire finit bien et j’ai quand même adoré les mamies qui donnent vraiment de la hauteur au livre, je les adore et surtout Maria !

    En conclusion, je n’ai pas vraiment accroché, mais j’ai vu de très bonne critiques sur Amazon pour ce roman donc je vous invite vivement à vous faire votre propre opinion car heureusement un livre qui ne plait pas à quelqu’un, plaira à quelqu’un d’autre, c’est là la beauté de la littérature !

     

     

    La couverture : Un peu trop étirée.

     

    Le synopsis : Il donne envie de découvrir cette histoire.

     

    J’ai aimé :

    -         Les mamies

    -         Le cadre de l’histoire

     

    Je n’ai pas aimé :

    -         L’écriture maladroite et les redondances

    -         La solution apportée à l’histoire (vivre chez Fred, qu’il s’investisse dans la vie de Virginie sans la connaître)

    -         Les demandes aberrantes du praticien

     

     

    Note : 4/10 

     


    1 commentaire